“Entretien avec moi même…”

Les quelques lignes qui vont suivre sont là pour que vous en appreniez un peu plus sur moi. Je me suis mise à votre place et j’ai tenté de répondre aux questions que vous pourriez me poser,  avant de vous lancer dans un projet avec moi…

Qui es-tu ? 

Je m’appelle Lisa, j’ai 25 ans et cela fait maintenant deux ans que je fais de la photographie. Je me suis rapidement spécialisée dans la photographie de mode, de portrait et de danse. Aujourd’hui je jongle entre mon métier de Trafic Manager et mon activité de Photographe Freelance. Je travaille principalement pour des particuliers (modèles professionnels ou amateurs) et pour des agences de mannequins (je réalise régulièrement des shooting test pour créer les books des new faces). 

 

Comment as-tu commencé la photo ? 

La photo est venu à moi complètement par hasard je dirais. J’ai toujours été attirée par le monde artistique. J’ai commencé la danse à l’âge de 10 ans et j’ai été plongée dans le monde du spectacle : le maquillage, les tenues, la mise en scène… Tous ces éléments qui, mis bout à bout, en mettent plein les yeux au public. Après le bac, j’ai voulu faire une école de maquillage artistique, puis une école de cinéma pour être derrière la caméra. Mais mes parents n’étaient pas forcément emballés par l’idée et j’ai donc suivi une voie plus classique et j’ai fini par décrocher un Master en Stratégie Digitale. Bref, tout ça pour dire que l’univers artistique m’a toujours fasciné.

En 2016 j’ai décidé de partir vivre à Londres pendant un an. J’ai donc été contrainte de lâcher mon club de danse. Et arrivée là bas je n’ai jamais eu le courage de me rendre seule à un cours de danse. J’avais donc “perdu” ma passion pour la danse et je n’avais plus ce “truc” à moi qui me permettait de m’évader. Et c’est à ce moment que j’ai commencé à penser à la photo. J’allais souvent me balader et mon téléphone à la main je pouvais passer des après midi à prendre les rues de Londres en photo. J’ai pensé m’acheter un appareil photo “pro” mais vu le coût de la vie londonienne, je n’ai pas pu. C’est lorsque je suis rentrée en France que mon copain, mes amis et ma famille se sont cotisés pour m’offrir mon premier appareil photo pour mes 23 ans.

De là est né mon amour pour la photo… 

 

Comment as-tu appris la photo ? 

J’ai appris la photo de manière totalement autodidacte. Comme tout le monde, j’ai commencé à shooter en mode automatique (j’utilisais même le mode “Créatif”, shame on me !). C’était cool, mais j’ai rapidement voulu comprendre mon appareil photo. Je n’avais pas un reflex pour me contenter du mode automatique. Alors j’ai regardé des tutos Youtube, j’ai acheté des bouquins, j’ai aussi regardé des workshops… Et à force de persévérance et de passion j’ai réussi à avoir mon petit niveau en photo. Je continue d’apprendre tous les jours car je suis loooooin d’avoir le niveau que je vise, mais c’est ce qui me plaît dans la photo, ce challenge permanent ! 

 

Quel matériel utilises-tu pour shooter ? 

J’ai commencé à shooter avec un Canon 1300D et l’objectif de base le 18-55mm. Rapidement, j’ai découvert le 50mm f1.8 (pas cher pour un objectif et il a totalement transformé mes photos et ma manière de shooter). Aujourd’hui je shoote avec le Canon 6D Mark II. J’utilises toujours mon 50mm, principalement pour le portrait. Mais j’utilises également le 35mm f2 de Canon que j’adore et le 24-105mm f4 beaucoup plus polyvalent pour des events, du paysage ou de la photo de mode. 

 

Comment décrirais-tu ton univers ? 

Mon univers évolue un peu plus tous les jours mais je dirais que cela fait maintenant quelques mois que j’ai enfin commencé à trouver mon identité photographique. J’aime faire des portraits remplis de douceur, de poésie mais toujours avec force et minimalisme. J’aime les détails percutants et mettre en lumière ce que le ou la modèle que je shoote me “donne” à ce moment là. Car pour moi, la photographie c’est avant tout un échange, dont le but est de trouver le parfait équilibre, vous savez LE moment où le photographe et le modèle ne font qu’un et qui donne LA photo. 

 

Le projet photo dont tu es le plus fière ?

Je pense que mon meilleur souvenir en tant que photographe restera ma première exposition. J’ai eu la chance d’exposer 4 de mes photos aux côtés de 8 autres artistes. Le fait de voir mes photos imprimées et encadrées m’a beaucoup émue car cela a donné une toute autre dimension à mon travail. Cette exposition c’était un peu l’aboutissement de ma première année en tant que photographe mais aussi un nouveau départ pour le reste de mon parcours et le fait d’avoir tous mes amis et ma famille à mes côtés à rendu ce moment encore plus spécial !